Histoire de la Maison

Depuis 1885…

Blason

Ce blason correspond à des armes « parlantes » qui représentent : un Château, rappelant le nom de famille de Jeanne Chateau : un léopard, emblème des anglo-angevins (Plantagenets) car Langlois signifie l’Anglais en vieux français ; un coeur vendéen du fait des origines de Jeanne Chateau et de la mère d’Edouard Langlois.

Edouard Langlois, né en 1873, était viticulteur et caviste, à St-Hilaire St-Florent ; il appartenait à une famille rurale de la région de Saumur. Il avait 23 ans lorsqu’il épousa Jeanne Chateau, 19 ans, dont la famille était d’origine vendéenne.

C’est le 1er Août 1912 qu’ils fondèrent ensemble, à St Hilaire – St Florent, la Maison Langlois-Chateau, avec l’appui du Baron de Bodman, propriétaire du Château de St-Florent et du vignoble attenant ; celui-ci apportait caves, terrains et immeubles à la jeune société qui rachetait par ailleurs le fonds de commerce de l’ancienne Maison Delandes fondée en 1885.

portraits

Portraits de M. Edouard Langlois et de Jeanne Chateau

Langlois-Chateau se spécialise immédiatement dans l’élaboration de vins de « fines bulles ». Le démarrage fut bon, mais brutalement stoppé par la grande guerre 1914-1918 au cours de laquelle Edouard Langlois fut tué (le 31 Mars 1915). Il avait 42 ans.

Médaille Militaire et Croix de Guerre

Médaille Militaire et Croix de Guerre

La jeune veuve Langlois née Chateau reprit la direction de la Maison, aidée plus tard par son gendre Maurice Leroux et son fils Alexis Langlois.

En 1973, la Maison familiale Bollinger, d’Aÿ-Champagne, appréciant la qualité des vins de Langlois-Chateau, y prit une participation majoritaire et lui apporta à la fois l’appui financier et l’ouverture de ses réseaux d’agences en France et à l’exportation. Michel Villedey, gendre de la famille Bollinger et d’origine saumuroise, en devint Président (jusqu’en 2008), secondé par Jean Leroux, fils de Maurice. La Maison connut ensuite un développement rapide, augmentant la capacité de ses caves, créant un vignoble à Saumur, Saumur-Champigny, et Sancerre (71 hectares actuellement), et investissant sur le plan commercial.

En 2007, la Maison a pu agrandir, de façon importante, sur le coteau dominant la Loire, son site historique de St-Hilaire St-Florent, et y rassembler l’ensemble de sa production : pressoirs, chais, caves, expéditions, ainsi que bureaux et locaux de réception ; le tout mitoyen de son vignoble. A côté de sa production de vins de « fines bulles » d’Appellation Crémant de Loire, la Maison produit également des vins dits « tranquilles » à partir de ses Domaines. Michel Villedey a conservé le titre de Président, mais non exécutif. Après avoir rejoint Langlois-Chateau en tant que Directeur de Production en 2001, François-Régis de Fougeroux occupe le poste de Directeur Général depuis octobre 2008.